À la recherche de la performance

1er décembre 2017 upsa-agvs.ch – Que ce soit au niveau technique ou dans les processus d’exploitation, la numérisation est en train de bouleverser la branche automobile. Aujourd’hui, 41 professionnels relèvent le défi en s’armant du diplôme fédéral de gestionnaire d’entreprise de la branche automobile. Cette volonté de continuer à se former renforce la branche et assure sa pérennité, a-t-on pu entendre lors de la remise des diplômes​.

tki. Du 4 au 12 septembre, 53 candidats ont été confrontés à un obstacle de préparation intense et ont passé l’examen professionnel supérieur de gestionnaire d’entreprise de la branche automobile, couronné par un diplôme. La bonne nouvelle est que 41 titulaires de cette formation ont franchi cet obstacle avec brio. Un exercice qu’il fallait saluer à sa juste valeur. Ainsi, le 1er décembre, l’UPSA a préparé un cadre unique pour les diplômés (voir encadré) dans l’auberge Schloss Falkenstein à Niedergösgen afin de trinquer à leur réussite et à leur avenir prometteur au sein d’une branche pleine de défis, mais également tout aussi passionnante.

Se démarquer de la concurrence
Le responsable de la formation de l’UPSA, Olivier Maeder, a ouvert les festivités et, une fois le programme expliqué, a invité les participants élégamment vêtus et attentifs à prendre part au généreux apéritif. À l’issue de cette cérémonie, les 39 diplômés et deux diplômées de l’examen professionnel supérieur ont pu rentrer chez eux ou dans leur entreprise avec à leur actif un bagage professionnel des plus solides. De quoi honorer le parcours de formation exigeant étalé sur deux années, selon Peter Baschnagel, président de la commission d’assurance de la qualité Examen professionnel supérieur : « Vous avez fait le choix de la performance et non celui de la médiocrité. » Un engagement d’avenir, car les diplômés ont bel et bien acquis les pré-requis pour assurer le succès d’une entreprise dans un milieu d’affaires en constante évolution. « Ne vous laissez pas freiner dans vos idées », a conseillé Peter Baschnagel, instillant ainsi la dose nécessaire d’enthousiasme et d’assurance aux professionnels.

S’armer pour faire face aux défis de demain
Charles-Albert Hediger, président de la commission de formation professionnelle (CFP), a qualifié de vertu nationale la volonté de continuer à se former. Après tout, la Suisse ne serait pas un pôle économique sur la scène internationale sans sa plus grande ressource qui est aussi la plus importante : la formation. Le modèle de réussite de la formation professionnelle duale porte ses fruits, les métiers de l’automobile sont quant à eux porteurs d’avenir : un credo sur lequel Urs Wernli, président central de l’UPSA, a lui aussi axé son discours d’éloge. « Une formation de base ou une formation continue solides sont le moteur de toute branche. Cela est particulièrement vrai dans celle de l’automobile, car l’évolution des techniques, de la technologie, mais aussi des processus au sein des entreprises est très rapide », a-t-il constaté. Sans compter qu’une association de branche d’une telle taille a besoin de spécialistes engagés, servant d’exemples. Et dans les rangs des modèles de l’association suisse des garagistes, les diplômés de l’examen professionnel supérieur sont en bonne compagnie. Les entreprises membres de l’UPSA comptent un nombre remarquable de 8500 employés actuellement en apprentissage ou dans une formation.

Car la réalité – la numérisation de la branche automobile et ses nombreux défis, ainsi que les répercussions de la mobilité de demain – exige justement cette inclination à la formation et à la performance. Cependant, deux choses restent inchangées : la fascination exercée par la voiture et le rôle du garagiste comme personne de confiance et expert, qui s’occupe de ses clients et répond à leurs besoins, et se mue en prestataire de mobilité complet. Une tâche passionnante à laquelle les 41 gestionnaires diplômés de la branche automobile peuvent et doivent désormais contribuer, leur diplôme en poche

Les 41 gestionnaires d’entreprise diplômés de la branche automobile
Stefan Bär (Eichberg SG), Yasmin Bürgi (Rohr AG), Jan-Andrea Christen (Schindellegi), Werner Fuchs (Walchwil ZG), Christoph Grob (Zofingue AG), Christoph Grüebler (Otelfingen ZH), Stefan Hiltmann (Oberrohrdorf AG), Pero Juric (Zurich ZH), Pascal Matthey (Domat/Ems GR), Claudio Müller (Rohr AG), Jan Pachler (Attikon ZH), Thomas Raymann (Sankt Gallenkappel SG), Tobias Signer (Zurich ZH), Andreas Wüst (Hausen AG), Urs Zuberbühler (Zuzwil SG), Beat Baumann (Hinwil ZH), Markus Benz (Zurich ZH), Stefan Bieri (Würenlos AG), Rade Bogicevic (Rebstein SG), Franz Dorin (Gossau SG), Philipp Fischbacher (Gonten AI), Raphael Fuchs (Grub AR), Pascal Kunz (Wetzikon ZH), Nicolas Meier (Sissach BL), Andreas Oehri (Eschen FL), Reto Rosenast (Altendorf SZ), Selina Patricia Sandmeier (Niederrohrdorf AG), Rolf Saner (Mümliswil SO), Thomas Scherz (Steffisburg BE), Mario Scheurer (Studen BE), Claude Tanner (Belp BE), Bernhard Von Allmen (Steffisburg BE), Bruno Wanner (Schaffhouse SH), Urs Wüthrich (Wattenwil BE), Baptiste Borcard (Grandvillard FR), Steve Di Biasio (Yverdon-les-Bains VD), Damien Fiaux (Renens VD), Fluturim Sakiri (Cuarnens VD), Peter Dos Santos Lopes (Vandœuvres GE), Frédéric Sallin (Villaz-St-Pierre FR), Romain Wyssmüller (Bulle FR).
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie