Microrecensement mobilité et transports 2015 : Les Suisses se déplacent chaque jour pendant une heure et demi

16 mai 2017 upsa-agvs.ch - En 2015, la population résidante suisse a passé en moyenne 90,4 minutes par jour et par personne dans les transports, parcourant 36,8 kilomètres. La distance par personne n'a pratiquement pas changé par rapport à 2010. Le principal moyen de transport reste la voiture, avec 65% de la distance parcourue.

pd. La mobilité de la population à l'intérieur de la Suisse est restée relativement stable ces dernières années: en 2015, chaque habitant de 6 ans ou plus a parcouru 36,8 kilomètres en moyenne, soit à peu près autant qu'en 2010. La distance parcourue a toutefois progressé de 5,5 km ou 18% ces vingt dernières années (depuis 1994). Le temps de trajet journalier a légèrement reculé de 2010 à 2015, de 1,3 minute, pour atteindre 90,4 minutes par personne.
 
La voiture toujours reine, le rail gagne du terrain
Près de deux tiers de la distance parcourue en Suisse, soit 23,8 kilomètres, l'ont été en voiture, contre un cinquième (7,5 km) en train. Les trajets à pied et les déplacements en transports publics routiers arrivent loin derrière, avec respectivement 5% et 4% de la distance parcourue. Si l'on considère le temps de trajet moyen, la part des déplacements à pied remonte à plus d'un tiers (36%), tandis que la voiture et le train reculent nettement (à respectivement 41% et 8%). Les habitants de la Suisse se déplacent chaque jour une demi-heure à pied en moyenne.
 
Le nombre de kilomètres parcourus en voiture par personne et par jour est resté pratiquement stable par rapport à 2010, de même que le taux d'occupation des voitures. L'augmentation du trafic routier ces dernières années est essentiellement due à la croissance de la population. La distance parcourue en train par jour et par personne a progressé de 6% de 2010 à 2015, et de plus de trois quarts si l'on se réfère à 1994. Cette hausse est principalement due à l'amélioration de l'offre et de l'infrastructure ferroviaires. Le développement du rail explique en partie la réduction du temps de trajet journalier.
 
La distance parcourue est plus courte dans les agglomérations
La distance parcourue quotidiennement varie selon les groupes de population. Elle est plus longue d'un tiers environ chez les hommes que chez les femmes. Par rapport aux autres groupes d'âges, les jeunes adultes (18 à 24 ans) sont ceux qui parcourent les plus longues distances (48 kilomètres par jour en moyenne).

La mobilité est aussi influencée par le domicile: les habitants des agglomérations parcourent des distances nettement plus courtes (34,8 km) que ceux des autres régions (42,5 km). Ils utilisent par ailleurs davantage les transports publics. Des dix agglomérations les plus peuplées, celles de Berne et de Winterthour affichent les plus fortes parts de trajets en transports publics (respectivement 34% et 33%). Genève et Saint-Gall arrivent en tête pour les déplacements à pied, avec 8% des distances parcourues. La part des déplacements effectués en transports publics ou en mobilité douce a progressé dans les agglomérations ces dernières années, probablement grâce entre autres aux projets d'agglomération cofinancés par la Confédération.
 
Les déplacements de loisirs prédominent - même les jours ouvrables
Les loisirs représentent toujours de loin le principal motif de déplacement. Environ 44% des distances journalières parcourues en Suisse sont liées à des activités de loisirs. Viennent ensuite les déplacements professionnels (24%) et les déplacements à des fins d'achats (13%). Même pour la seule période du lundi au vendredi, les loisirs restent - de peu - le principal motif de déplacement.
 
Bientôt un ménage sur dix possède un vélo électrique
En 2015, plus de trois quarts des ménages (78%) étaient propriétaires d'au moins une voiture et 65% possédaient un ou plusieurs vélos. Par rapport à 2010, la part des ménages équipés d'une voiture a reculé de 1 point, contre une baisse de 3 points pour les propriétaires d'un vélo. Le pourcentage des ménages ayant un vélo électrique a dans le même temps triplé tout en restant à un bas niveau, passant de 2 à 7%. Par rapport au vélo classique, les vélos électriques sont plus souvent utilisés pour se rendre au travail. Leur vitesse moyenne dépasse d'un quart celle des vélos classiques (17 km/h contre 13 km/h), et leurs utilisateurs parcourent des distances plus longues (4,4 km contre 3,3 km).
 
Plus d'informations: www.bfs.admin.ch

Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie