Camion-poubelle et véhicules communaux électriques primés

13 janvier 2020 agvs-upsa.ch – L’Office fédéral de l’énergie (OFEN) a décerné jeudi soir le Watt d’or aux vainqueurs de l’édition 2020. Parmi eux, les véhicules communaux électriques de Viktor Meili AG et le camion à ordures électrique Futuricum Collect 26E pour la logistique d’élimination de Designwerk Products AG.

cst./pd. Le label d’excellence énergétique, ou Watt d’Or, est décerné depuis 2007. L’Office fédéral de l’énergie (OFEN) distingue par ce prix des entreprises suisses novatrices qui développent les technologies énergétiques de demain, se lancent sur le marché avec des innovations, fixent de nouveaux standards pour des solutions pratiques et répondent à des exigences élevées en matière de confort, d’esthétique et de rentabilité. Deux entreprises ont reçu le Watt d’Or cette année dans la catégorie «Mobilité économe en énergie»: Viktor Meili AG et Designwerk Products AG.

Du diesel dans les veines et un cœur qui bat pour les moteurs électriques: les véhicules communaux électriques de l’entreprise Viktor Meili AG à Schübelbach (SZ) consomment moins d’énergie que leurs cousins fonctionnant au diesel et disposent d’une autonomie, à batterie chargée, de huit à dix heures en hiver. De plus, ils sont très silencieux, n’émettent pas de CO2 et affichent de faibles coûts d’entretien. C’est Manuel Meili qui en a eu l’idée. Avec sa sœur Katja Meili, il représente la troisième génération à la tête de l’entreprise familiale. Il y a dix ans, il a été gagné par la conviction que les véhicules au diesel n’étaient pas une option durable, ni une solution d’avenir. Il a donc commencé à s’intéresser aux moteurs électriques et s’est vite rendu compte qu’il devait développer lui-même le groupe motopropulseur avec les essieux et la boîte de vitesses pour ses véhicules. Les innombrables heures de travail et les années de tests ont porté leurs fruits, de même que la construction d’un centre de compétence dans lequel ont également œuvré des partenaires comme Suncar, une start-up issue de l’EPF. Les Meili ont toujours eu le bricolage dans le sang : comme son petit-fils, le grand-père de Manuel bricolait déjà des motos, des tracteurs et même des téléphériques dans les années 1930. Aujourd’hui, l’entreprise détient 30 % de parts de marché dans le secteur des véhicules communaux en Suisse.

20200110_viktor_meili_ag.jpg

Un ADN 100 % électrique: le camion à ordures Futuricum Collect 26E pèse 26 tonnes et possède quatre moteurs électriques affichant une puissance totale de 760 chevaux et une autonomie de 150 kilomètres par charge en mode collecte. La durée de vie de sa batterie peut atteindre 800 000 kilomètres. Ce camion-poubelle électrique a été créé par  Designwerk AG. Quand Tobias Wülser et Frank Loacker ont fondé l’entreprise, en 2007, leur intention déclarée était de faire avancer la mobilité électrique grâce à une ingénierie et un design de produit innovants. Mission accomplie: à côté du Zerotracer (une moto électrique avec habitacle), ils ont également participé au développement du triporteur électrique DXP pour la distribution du courrier par la Poste, aujourd’hui produit en série par Kyburz Switzerland AG. Leur projet phare «Futuricum» a débuté il y a trois ans avec le soutien de l’OFEN. Quatre camions-poubelle ont été développés, testés dans les villes de Thoune, Morat, Lausanne et Neuchâtel et sans cesse améliorés. Ils sont à présent produits en série à Winterthour, au siège de Designwerk AG. Le fait qu’ils ne consomment aucun carburant fossile et ne soient pas soumis à la redevance sur les poids lourds réduit nettement les coûts d’exploitation, ce qui permet d’amortir les coûts d’acquisition qui sont, eux, plus élevés. Les avantages du camion à ordures électrique de la marque Futuricum sont désormais démontrés et d’autres villes, en Suisse mais aussi à l’étranger, s’y intéressent.

20200110_designwerk_ag.jpg

Les autres projets à avoir reçu un Watt d’Or sont les suivants: un réseau d’approvisionnement en énergie thermochimique pour les serres à orchidées développé par la ZHAW (Haute école des sciences appliquées de Zurich) et les entreprises Schmid Hutter AG et Meyer Orchideen AG (catégorie «Technologies énergétiques»), la méthanisation biologique au moyen d’archées dans une usine hybride réalisée par Regio Energie Solothurn (catégorie «Énergies renouvelables») ainsi que le réseau d’anergie du campus Hönggerberg de l’EPFZ (catégorie «Bâtiments et espace»).

20200110_wattdor_sieger.jpg
 
 

Restez informé et abonnez-vous à la newsletter AGVS !
S'abonner maintenant


 

Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Commentaires