La mise à jour Tesla cause quelques problèmes

9 octobre 2019 upsa-agvs.ch – Désormais, grâce à la fonction «Smart Summon», il est possible de faire rouler sa Tesla jusqu’à soi en toute autonomie. Dans la pratique cependant, les premiers essais sans conducteur ne sont pas encore tout à fait concluants. De quoi réjouir les ateliers.

model_3_red.jpg

cst. Laisser sa voiture venir à soi comme K.I.T.T dans la série «Knight Rider», au lieu d’aller jusqu’à la place de parking et la sortir soi-même? C’est ce qu’a rendu possible le fabricant de voitures électroniques Tesla depuis peu, aux États-Unis, avec la mise à jour de la version 10.0 du logiciel embarqué. Grâce à la principale nouveauté, la fonction «Smart Summon», les clients peuvent faire venir jusqu’à eux leur véhicule garé via une application smartphone, sans personne au volant. 

Conditions pour le «rappel intelligent»: le conducteur doit avoir un contact visuel direct avec la voiture et se trouver dans un périmètre de 50 mètres. En outre, le véhicule ne se déplace que tant que le propriétaire appuie sur le bouton «Summon» dans l’application. D’après un tweet d’Elon Musk, le patron de Tesla, la fonction «Smart Summon» aurait été utilisée plus de 550 000 fois en quelques jours seulement.

Les conducteurs de Tesla se sont montrés plutôt enthousiasmés par la nouvelle fonctionnalité. Mais les expériences sont mitigées. Outre les utilisateurs qui ont fait part de leurs expériences positives, plusieurs vidéos circulent sur les réseaux sociaux, dans lesquelles on peut voir que le «rappel intelligent» ne fonctionne pas encore sans accroc dans la pratique. L’une d’entre elles montre par exemple une Tesla qui évite de justesse une collision avec un SUV en sortant du parking. Une autre affiche une Tesla qui tente de sortir toute seule d’un large garage, avec pour conséquence une longue griffure sur la carrosserie. 



Les problèmes dus à «Smart Summon» ont attiré l’attention de la NHTSA, l’entité américaine en charge de la sécurité routière : en ce moment, l’agence récolte des informations sur les cas et garde contact avec Tesla. «La sécurité est la priorité absolue. L’agence n’hésitera pas à intervenir si elle trouve des preuves d’erreurs dangereuses pour la sécurité», affirme un porte-parole de la NHTSA dans un reportage de l’agence de presse Reuters.

Tesla met pourtant les utilisateurs en garde: la fonction ne doit être utilisée que sur les places de stationnement et les voies privées. Les automobilistes restent responsables de leur véhicule et celui-ci doit rester à tout moment en ligne de mire car la fonction peut ne pas reconnaître tous les obstacles. Les conducteurs de Tesla doivent être particulièrement vigilants lorsqu’ils se trouvent à proximité de véhicules qui roulent vite, de cyclistes et de passants.

Comme le montrent les exemples cités, les problèmes dus à «Smart Summon» engendrent des dégâts de carrosserie et des questions d’assurances. Quoi qu’il en soit, les ateliers peuvent se réjouir d’une meilleure fréquentation jusqu’à ce que les défauts de jeunesse soient corrigés. Mais ce, uniquement aux États-Unis, seul pays où la nouvelle fonction est disponible pour le moment.
 

Restez informé et abonnez-vous à la newsletter AGVS !
S'abonner maintenant


 

Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Commentaires