Le marché des occasions bien plus résistant que celui des voitures neuves

24 juin upsa-agvs.ch – Les marchés des véhicules neufs et des occasions sont touchés par la crise du coronavirus. Les perspectives conjoncturelles actuelles de BAK Economics, établies sur mandat de l’UPSA, prévoient un double fardeau pour la branche automobile suisse en 2020. Une lueur d’espoir: des effets de reprise importants sont attendus en 2021.

20200624_bak_economics_agvs_text.jpg
Source: Médias UPSA

cst. La pandémie de Covid-19 a provoqué un véritable effondrement de l’économie suisse et donc de la branche automobile également. Les mesures adoptées contre le coronavirus ont laissé des traces importantes aussi bien au niveau des nouvelles immatriculations de voitures de tourisme que du marché des véhicules d’occasion. Alors que les nouvelles immatriculations cumulées jusqu’en mai ont affiché un recul de 39 % en comparaison annuelle (environ 50 000 véhicules neufs), le nombre de changements de propriétaires a diminué de 13 % (48 000 changements de propriétaires) durant la même période.

Quelles sont donc les prévisions relatives à la branche automobile aux troisième et quatrième trimestres ainsi qu’en 2021? Quelles tendances se dessinent au niveau de la demande de nouvelles voitures de tourisme, d’occasions ou de véhicules de flottes? Et comment l’activité des ateliers évoluera-t-elle en cette période de coronavirus? Les perspectives conjoncturelles de la branche automobile suisse établies par BAK Economics sur mandat de l’UPSA répondent à ces questions et à bien d’autres encore.

Vous trouverez de plus amples renseignements concernant la branche automobile suisse ici: 
- Reflet économique actuel de la branche
- Chiffres actuels d’auto-suisse
- Chiffres actuels sur le thème de la mobilité et des transports de l’Office fédéral de la statistique (OFS)
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Commentaires