Le plus grand show professionnel du monde bat son plein

12 septembre 2018 metiersauto.ch – Les SwissSkills 2018, et par conséquent aussi les championnats suisses du métier de mécatronicien d’automobiles, ont commencé mercredi matin à 9 heures à Berne. Les responsables de la formation de l’UPSA se réjouissent de l’intérêt manifesté aux formations professionnelles initiales de la branche automobile.
 

Calme et concentration : un mécatronicien fait état de son savoir-faire aux SwissSkills. (Crédit photos : Karl Imlig)

sco. 135 métiers d’apprentissage se présentent au parc d’expositions Bernexpo jusqu’à dimanche. Les SwissSkills constituent le plus grand show professionnel du monde. À titre de comparaison, à peine 51 métiers étaient représentés aux WorldSkills 2017 d’Abou Dabi. « Cinq journées chargées d’excellence et d’émotions nous attendent. Cinq journées qui mettent en lumière de manière unique l’énorme diversité, la qualité et les performances de la formation professionnelle suisse », a déclaré le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann lors de l’inauguration des SwissSkills.

Objectif final : les WorldSkills 2019 à Kazan
Il va de soi que les métiers de l’automobile sont également sur toutes les lèvres au parc d’expositions Bernexpo situé à deux pas de Mobilcity. 21 jeunes mécatroniciens d’automobiles et une mécatronicienne s’affrontent pour décrocher le titre de champion suisse. La compétition, qui se déroule sur deux jours, a démarré à 9 heures pour le premier groupe de onze mécatroniciens d’automobiles, le deuxième groupe s’attelant à la tâche vendredi et samedi. « Les jeunes travaillent dans le calme et la concentration », constate Olivier Maeder, responsable de la formation de l’UPSA. L’affluence aux stations de compétition est encore gérable, ce qui n’est pas pour déplaire aux participants. Les trois premiers se qualifient pour l’Eurocup en décembre et le ou la meilleur(e) se rendra aux WorldSkills à Kazan (Russie) en 2019.
 
Le stand de l’association suisse des garagistes est donc d’autant plus sous tension. M. Maeder : « Les écolières et les écoliers prennent littéralement d’assaut le stand pour nous poser des questions sur les métiers de l’automobile. » Au stand, les jeunes peuvent bidouiller une voiture en tôle lors d’un exercice qui est devenu un classique du genre au fil des ans.


Les collaborateurs de l’UPSA informent de nombreux jeunes à propos des opportunités variées de carrière au sein de la branche automobile.

Une usine provisoire qui s’étend sur 14 terrains de football
Environ 900 des meilleurs jeunes professionnels venus des quatre coins du pays s’affrontent dans 75 métiers d’apprentissage pour décrocher le titre de champion. Le public aura par ailleurs l’occasion de découvrir 60 autres métiers d’apprentissage au travers de démonstrations. Pour cet événement de taille, une immense usine provisoire de 100 000 m2, l’équivalent de 14 terrains de football, a été installée ces dernières semaines au parc d’expositions Bernexpo. 120 000 billets ont pu être écoulés et plus de 60 000 écolières et écoliers sont attendus à Berne. Pour l’UPSA, il s’agit là d’une excellente opportunité pour diffuser directement son message principal au groupe cible : les métiers de l’automobile ont de l’avenir.


Des médias intéressés : Flavio Helfenstein, champion du monde des métiers 2011, répond aux questions de Radio SRF.


 
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie