«Le secteur de la mobilité a besoin de talents et de diversité»

Arrêt au garage avec Léa Miggiano

«Le secteur de la mobilité a besoin de talents et de diversité»

28 juillet 2021 upsa-agvs.ch – Des personnalités passionnantes issues de la branche automobile évoquent l’actualité et les stratégies. Nous rencontrons aujourd’hui Léa Miggiano, co-fondatrice et responsable marketing de la start-up d’abonnement automobile Carvolution.​

20210729_boxenstopp_lea_text.jpg
Léa Miggiano, co-fondatrice et CMO de Carvolution. Source: Carvolution

cst. Madame Miggiano, la pandémie de coronavirus a alimenté la tendance à la mobilité individuelle. Dans quelle mesure cela se ressent-il chez Carvolution?
Léa Miggiano:
Nous avons clairement ressenti cette tendance chez Carvolution. L’un des avantages de l’abonnement automobile, c’est qu’il offre une grande flexibilité; un critère très recherché, surtout en cette période de forte incertitude. Les modèles d’abonnement automobile ont donc été adaptés à la vitesse grand V. Les clients ont également apprécié de pouvoir ajuster leur forfait kilométrique au fil des mois. Le fait de moins utiliser leur voiture en raison de l’obligation de télétravail leur a permis de réduire leurs dépenses.

En 2018, lorsque vous avez fondé Carvolution avec Adrian Boss, Christian Räber, Luis Wittwer et Bernhard Drüner, pensiez-vous que votre start-up connaîtrait un succès aussi fulgurant?
C’est ce que nous espérions, bien sûr (rires). Mais il n’est jamais évident de prédire la réaction d’un marché à un nouveau concept. Nous nous sommes toujours pleinement attachés à offrir à notre clientèle une grande valeur ajoutée: une voiture personnelle à un prix alléchant et calculable et ce, dans le cadre d’un système d’abonnement à la fois simple, pratique et flexible. Nous sommes ravis de voir à quelle vitesse Carvolution prend pied dans le secteur de l’abonnement automobile. Cette forte croissance ne pourrait toutefois être possible sans un degré très élevé de numérisation. Nous avons une super équipe de développement composée d’environ 15 – bientôt 20 – développeurs qui mettent au point les systèmes correspondants. Mais, comme j’ai dû l’apprendre en premier lieu, l’abonnement automobile présente également un niveau très élevé de complexité opérationnelle.

Que pensez-vous de la collaboration avec les garagistes?
Une bonne collaboration avec les garagistes fait partie intégrante de la recette de notre succès. Nos garages partenaires sont des interlocuteurs importants pour notre clientèle, que ce soit pour le service d’entretien de la voiture ou le changement saisonnier des pneus. En cas d’accident aussi, il est important que nous puissions compter sur notre réseau de garages. Heureusement, nous pouvons vraiment compter dessus à tout moment. Nous sommes entièrement satisfaits de cette collaboration. 

Quels conseils donneriez-vous aux femmes qui souhaitent se lancer dans un secteur très masculin comme celui de l’automobile?
Je suis convaincue qu’il n’y a aucune raison de NE PAS se lancer dans la branche automobile quand on est une femme. La mobilité est un sujet très intéressant et un secteur où il se passe beaucoup de choses. Cette dynamique en fait un environnement fascinant, tant pour les hommes que pour les femmes. Ce n’est pas parce qu’on caractérise l’automobile de «branche masculine» que les femmes n’y ont pas leur place ou n’y sont pas les bienvenues. Personnellement, j’ai eu des expériences très positives et je profite de l’occasion pour dire un grand merci à tous nos partenaires commerciaux! Si j’avais un conseil concret à donner, je dirais aux personnes qui souhaitent rejoindre la branche automobile et y faire leurs premières armes de ne pas hésiter à postuler chez nous (rires).

Selon vous, que faudrait-il pour qu’un nombre (encore) plus grand de femmes trouvent leur place dans la branche automobile?
Je suis persuadée que des initiatives comme Carvolution sont une bonne incitation en la matière. Je suis toujours ravie d’entendre que l’histoire de Carvolution inspire des femmes et j’espère que cela permettra à certaines d’entre elles d’intégrer plus facilement la branche. Nous avons besoin de femmes courageuses et d’une structure qui encourage et permet la diversité. Personne n’est sans savoir que de plus en plus de femmes hautement qualifiées entrent sur le marché du travail. J’ai l’intime conviction que cette réalité touchera bientôt aussi la branche automobile. Si le secteur de la mobilité a besoin de talents et de diversité, c’est précisément en raison de son dynamisme et de son évolution rapide.

Où vous voyez-vous dans dix ans et quelle direction Carvolution va-t-elle prendre?
Dix ans, c’est beaucoup de temps pour soulever des montagnes. Personnellement, je ne suis pas de plan précis étalé sur dix ans et me laisse volontiers porter par le courant. Quoi qu’il en soit, l’équipe de Carvolution et moi-même avons encore beaucoup d’obstacles à surmonter et de nombreuses avancées à célébrer. Dans les mois à venir, les évolutions concrètes concerneront à coup sûr la poursuite de l’élargissement de notre offre, notamment dans le secteur des voitures électriques. Nous continuerons également de développer notre application pour rendre son utilisation encore plus simple, plus flexible et plus unique.
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

15 + 4 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Commentaires