Les camping-cars résistent à la baisse du marché

14 octobre 2020 agvs-upsa.ch – Au troisième trimestre, la situation sur le marché des véhicules utilitaires en Suisse et dans la principauté du Liechtenstein s’est quelque peu stabilisée. Les 28 221 nouvelles immatriculations de véhicules légers et lourds de transport de marchandises et de personnes dans l’année en cours correspondent à un repli de 5351 unités ou de 15,9 % par rapport à 2019.


Les camping-cars, quant à eux, ont toujours le vent en poupe, malgré ou justement grâce à la pandémie. Source: VW Nutzfahrzeuge

pd. Cela a permis de rattraper une partie du retard relatif du marché par rapport à l’année précédente, qui était encore de 21,5 % au milieu de l’année. Toutefois, la crise du coronavirus est loin d’être surmontée, comme le témoignent les chiffres en baisse des véhicules utilitaires lourds et légers d’environ un cinquième. Seuls les camping-cars profitent de la pandémie et affichent une hausse de 12,9 %.

Le groupe d’experts des prévisions conjoncturelles de la Confédération n’est plus aussi pessimiste quant au développement de l’économie suisse pendant l’année en cours. Après avoir pronostiqué un effondrement conjoncturel de 6,2 % en juin, il s’attend maintenant à une baisse de 3,8 %. Les experts s’attendent toutefois encore à un éventuel recul de 6,0 % par rapport à 2019 pour les investissements en biens d’équipement, ce qui correspond beaucoup plus à la situation actuelle sur le marché suisse des véhicules utilitaires.

Les véhicules utilitaires légers jusqu’à 3,5 tonnes affichent un recul de 20,3 % ou de 5103 véhicules après trois trimestres et passent à 20 075 nouvelles immatriculations. A la fin du premier semestre, la baisse était encore de 24,1 %. La demande a particulièrement chuté par rapport à l’an dernier dans les catégories de poids supérieures, c’est-à-dire pour les véhicules d’un poids total entre 2,6 et 3,5 tonnes. De nombreuses entreprises sont réticentes à faire des investissements dans le renouvellement de leur parc de véhicules, ce qui est peu surprenant au vu de la situation économique actuelle.

Les véhicules lourds de transport de marchandises ont également baissé de près d’un cinquième par rapport à l’année précédente au cours des neuf premier mois. 2719 camions et tracteurs à sellette ont été mis en service depuis le début de l’année, soit 678 ou 20,0 % de moins qu’à la même période de 2019. La baisse relative aussi bien que la baisse absolue par rapport au bilan semestriel ont été réduites. A la fin juin, le recul était encore de 767 véhicules ou de 29,1 %. Cela s’explique probablement par les éventuelles livraisons retardées de véhicules en partie commandés en période pré-pandémique.

Les camping-cars, quant à eux, ont toujours le vent en poupe, malgré ou justement grâce à la pandémie. Compensant largement la baisse enregistrée par les cars, minibus et autres véhicules de transport de voyageurs avec 4902 mises en circulation et une hausse de 561 unités ou de 12,9 %, ils sont le moteur de la hausse des véhicules de transport de personnes de 430 ou de 8,6 % au cours des neuf premiers mois de 2020. «La tendance au camping – une forme de voyage au risque relativement faible d’infection – se poursuit», constate le porte-parole d’auto-suisse, Christoph Wolnik. «Nous nous attendons à ce que ce segment en croissance continuera à s’opposer à la tendance générale du marché dans les mois à venir.»

Si l’on compte également les 163 556 voitures de tourisme, le nombre de véhicules à moteur mis en circulation en Suisse et dans la principauté du Liechtenstein au cours des neuf premiers mois de cette année s’élève à 191 777. Cela correspond à une baisse de 68 059 nouvelles immatriculations ou de 26,2 % par rapport à la même période de 2019.

Les chiffres en détail répertoriés par segments et par marques sont disponibles ici.
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Commentaires