« Samedi a été une journée de folie »

1er septembre 2018 upsa-agvs.ch – Le Swiss Automotive Show 2018 a fermé ses portes samedi après-midi. Pendant deux jours, l’entrepôt national de Swiss Automotive Group (SAG) est devenu la Mecque du secteur de l’après-vente en Suisse. Des milliers de visiteuses et visiteurs ont afflué à Niederbipp pour s’informer, trouver l’inspiration et se divertir. Sébastien Moix, directeur marketing de SAG, dresse son bilan.
 
sco. Monsieur Moix, avant de revenir sur le Swiss Automotive Show 2018, nous devons évoquer la quatrième édition qui se déroulera en 2019. Quels seront les avantages pour les exposants du déménagement annoncé au Forum Fribourg ?
Sébastien Moix : Il nous permettra de mettre davantage de place à leur disposition. L’infrastructure du Forum Fribourg est excellente et la surface d’exposition est deux fois supérieure à celle que nous avons ici, à Niederbipp. Toutes les demandes n’ont malheureusement pas pu être satisfaites cette année, et nous avons même dû opposer dix à douze refus. À Fribourg, tout le salon aura lieu sous un même toit au lieu de se répartir entre une halle et deux chapiteaux.
 
Et pour les visiteurs ?
Fribourg leur offrira plus de confort. Notre objectif est de rendre le salon encore plus attrayant. Nous sommes conscients que la route jusqu’à Fribourg sera un peu plus longue pour nos hôtes de Suisse alémanique. Mais comme nous organiserons à nouveau des trajets en bus au départ de toute la Suisse, cela ne devrait pas poser de problème ; après tout, Fribourg n’est qu’à un quart d’heure de voiture de Berne. Le Forum Fribourg a prouvé ces dernières années qu’il est en mesure de faire de tels événements une réussite. Les réactions des exposants comme des visiteurs à notre annonce ont été très positives.
 
La page du Swiss Automotive Show 2018 est tournée. Quel est votre bilan à chaud, quelques minutes après la fermeture des portes ?
Nous avons eu beaucoup plus de visiteurs que l’an dernier…
 
Plus que les 5000 de 2017 ?
Je ne peux pas vous donner de chiffre précis pour l’instant, juste une estimation sur la base de la restauration. Vendredi, nous avons préparé environ 30 % de repas de plus qu’en 2017 et samedi a tout simplement été incroyable. L’affluence a été telle que notre personnel n’avait même pas le temps de s’éclipser pour manger ou boire. Nous avons dû charger des collaborateurs de les ravitailler au moins en boissons…

Le temps plutôt froid et pluvieux n’a donc pas eu de répercussions négatives.
Pas du tout. Le samedi, il n’a pas plu à Niederbipp et les températures fraîches n’ont pas posé de problème puisque nous pouvons chauffer la halle et les chapiteaux.
 
Quels ont été les feed-back des nombreux visiteurs ?
Ils ont été très, très positifs. Le public constate que le salon est devenu encore plus attrayant. Les exposants aussi nous ont fait de nombreux compliments. Ils apprécient le contact direct avec les garagistes, qui sont leurs clients finaux. En tout cas, personne ne m’a dit qu’il ne serait pas à Fribourg l’an prochain. Je suis très satisfait.
 
L’un des grands défis du SAS est de continuer d’assurer le fonctionnement de la logistique de Swiss Automotive Group pendant le salon, mais aussi la mise en place et le démontage. La nouvelle disposition avec l’installation du plus petit des chapiteaux devant les rampes de chargement s’est-elle avérée judicieuse ?
C’était clairement le bon choix. Nous avons fait tout notre possible pour limiter les répercussions sur la logistique et nous y sommes parvenus. Ceci dit, les collègues ne sont pas fâchés de savoir que nous serons à Fribourg l’an prochain (il rit).
 
Pour la première fois, les médias de l’UPSA, partenaire média du SAS, lui ont consacré une édition spéciale d’AUTOINSIDE. Comment vos clients et invités ont-ils réagi au magazine de 68 pages sur le salon ?
Ils ont apprécié les nombreux articles intéressants de cette édition spéciale d’AUTOINSIDE sur le secteur des équipementiers et les principaux fournisseurs de la branche. Nous avons donc convenu de poursuivre notre partenariat avec les médias de l’UPSA l’an prochain.
 
108 exposants ont dévoilé leurs produits et services pendant les deux jours du salon. En tant responsable de celui-ci, quels sont les stands ou présentations qui vous ont particulièrement plu ?
Globalement, les stands m’ont semblé plus attrayants. Les exposants se sont de toute évidence donné encore plus de mal. Les concours et possibilités d’interagir avec le public étaient nombreux. Je serais bien en peine de désigner le meilleur stand. Les fournisseurs de pneus et de lubrifiants se sont énormément investis. Les grands stands tels que ceux de Ferodo, Mahle ou Saint-Gobain m’ont également beaucoup plu. 
 
Le SAS a mis l’accent sur la formation avec le TechForum. Dans quelle mesure êtes-vous satisfait de l’intérêt suscité par ces exposés spécialisés ?
Pour être honnête, le vendredi n’a pas été bon. Samedi, nous avons donc pris des mesures et diffusé des messages par haut-parleur pour attirer l’attention sur les conférences, avec un certain succès. Mais en ce qui concerne le TechForum aussi, nous nous réjouissons à la perspective de Fribourg, où les salles de conférences sont situées dans le même bâtiment que l’exposition. 
 
Le démontage commence dès samedi soir. Quand sera-t-il terminé ? Autrement dit, quand la logistique de SAG retrouvera-t-elle un fonctionnement complètement normal ?
Nous travaillerons au démontage samedi jusqu’à 22 h 00 et dimanche toute la journée. Notre objectif est d’avoir fait disparaître toute trace du Swiss Automotive Show d’ici mercredi soir.
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie