Sur la bonne voie



2 octobre 2018 upsa-agvs.ch
 – Depuis septembre 2017, les véhicules nouvellement homologués sont soumis au test antipollution RDE, qui s’effectue dans les conditions réelles du trafic. Le TCS a testé six modèles diesel sur le terrain. Les résultats se sont révélés encourageants.

TCS. Trois des modèles les plus vendus l’an dernier et trois nouveautés provenant des mêmes constructeurs appliquant la dernière technologie ont été évalués. Cependant, pour s’assurer que les exigences répondent aux conditions spécifiques de la Suisse, le TCS a développé une procédure adaptée à la topographie de notre pays: le test antipollution TCS (voir encadré ci-contre). Les mesures ont été réalisées au moyen d’un appareil embarqué (PEMS).
 
Evolution positive
Les résultats font état d’une évolution  positive. Les six véhicules diesel testés obtiennent de très bons résultats en termes de monoxyde de carbone (CO) et de particules fines (PN).

Des différences marquées sont toutefois
constatées au niveau des oxydes d’azote (NOx). Les trois modèles au bénéfice de
la technologie dernier cri en émettent quatre fois moins que ceux immatriculés en l’année passée (88 mg/km au
lieu de 383).

La Mercedes CLS 400d est le seul modèle
testé en conformité avec la norme Euro 6d-Temp. Ce standard prévoit des mesures au banc d’essai, mais également
sur route. Les résultats enregistrés par le PEMS du TCS, l’un des premiers systèmes embarqués de mesure
des émissions de Suisse, sont encourageants: le niveau de particules fines des modèles diesel est nettement inférieur au plafond de 600 milliards de particules fixé par la norme Euro 6. Ce bon résultat est à mettre à l’actif du filtre à particules.

Pour gros rouleurs
Les résultats obtenus par les voitures de dernière génération montrent que les diesels modernes se conforment bien aux normes sévérisées et donnent satisfaction lors du test plus réaliste du TCS. Cela fait du diesel propre une alternative crédible pour les
personnes ne parcourant que rarement de courtes distances.

Avis des importateurs
S’agissant des résultats de mesure des VW T-Roc et Skoda Octavia 2.0 TDI, l’importateur Amag nous écrit que le groupe VW a  deployé de gros efforts pour rendre ses moteurs diesel encore plus propres. Les résultats des tests semblent montrer que cela a porté ses fruits. Amag précise que le VW T-Roc testé était équipé d’un ancien moteur au standard Euro 6b, qui n’est plus importé.

De même, la Skoda Octavia 2.0 TDI au standard Euro 6b n’est plus en production depuis fin juillet 2018. A compter de fin août, cette familiale Skoda est disponible au standard Euro 6d-Temp (version à boîte DSG). Elle dispose désormais d’un système de réduction catalytique sélective des oxydes d’azote (SCR), garantissant ainsi des niveaux de NOx bien plus bas grâce à  l’adjonction d’Adblue. Les importateurs des marques Mercedes et BMW n’ont pas fait de commentaires.
 
Norme RDE
En Suisse comme dans l’Union européenne, tous les véhicules nouvellement homologués à partir du 1er septembre 2017 ainsi que ceux immatriculés à partir du 1er septembre 2019 sont soumis à une mesure des émissions polluantes en conditions réelles.  Ce parcours normé appelé RDE (Real Drive Emissions) est réalisé sur route ouverte selon un programme donné. Les émissions  sont relevées au moyen du système embarqué PEMS (Portable Emissions Measurement System).
Norme RDE-TCS
Comme le processus RDE ne prend pas en compte certains tracés, le TCS a élaboré la norme RDE-TCS, plus conforme à la  topographie suisse. Le parcours (55,7 km) englobe des tracés urbains, interurbains, autoroutiers, des voies rapides ainsi qu’une  portion avec conduite en montagne et en plaine incluant des virages à 180 degrés.

Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie