Démarrage réussi pour Amag

23 octobre 2020 agvs-upsa.ch – Les ventes et les courses d’essai sont nombreuses et plus de 6000 clients visitent le showroom virtuel chaque jour. Le commerce automobile en ligne d’Amag a démarré avec succès. Patrick Chevin, responsable Digital Sales & Services d’Amag Automobiles et Moteurs SA, répond aux questions des médias de l'UPSA.


Source: Amag

abi. À l’occasion de son 75e anniversaire, Amag Retail a inauguré une nouvelle ère de la distribution le 16 mars : celle du commerce automobile en ligne. Le hasard fait parfois bien les choses : le lancement du portail de vente des marques VW, Audi, Seat, Skoda et VW Véhicules Utilitaires a coïncidé avec le début du confinement suisse. Avec sa nouvelle offre, Amag a réussi à sentir l’air du temps. Le démarrage couronné de succès le prouve clairement.

Sur Internet, Amag propose à ses clients une offre continue portant sur la vente de voitures et les prestations de service. Des conseils personnalisés prodigués dans le cadre d’une fonction de messagerie instantanée ou la possibilité de revendre l’ancienne voiture ou de bénéficier d’une reprise en font partie. Les clients d’Amag peuvent également souscrire une assurance ou un contrat de leasing sur le portail. Dans le même temps, la plate-forme comportant environ 5000 véhicules est la plus grande du pays.

Amag a misé sur les technologies les plus modernes et sur une utilisation conviviale. Lors du développement, les concepteurs ont veillé à ce que le site soit accessible depuis un smartphone. C’est pourquoi il a été conçu d’après la méthode « mobile first », si bien que le client peut consulter tous les services à tout moment et de n’importe où.
 
Monsieur Chevin, Amag a fait ses débuts dans le commerce en ligne à la mi-mars. Comment le nouveau service a-t-il été accueilli ?
Patrick Chevin : Nous sommes très satisfaits de l’évolution de notre plate-forme de vente en ligne au terme des cinq premiers mois. Le hasard a voulu que le confinement suisse commence le 16 mars. Cette coïncidence a certainement contribué positivement au développement de notre offre. Les jours de grande affluence, nous accueillions plus de 6000 personnes dans notre showroom virtuel. En moyenne, les visiteurs examinent cinq véhicules en détail.

Vous cherchiez à vendre 100 véhicules en 100 jours. Objectif atteint ?
Notre budget se fonde sur un objectif de vente annuel. Nous l’avons dépassé en vendant et en traitant 100 véhicules sur notre plate-forme en ligne au cours des 100 premiers jours. Nous générons également chaque jour de nombreuses courses d’essai et leads de vente pour nos établissements. Notre premier bilan est donc positif. La phase de démarrage a montré que les clients ont vraiment besoin d’un parcours multicanal. Nous générons activement des affaires sur le nouveau canal en ligne et les concessionnaires profitent de contacts qualifiés leur permettant de concrétiser des ventes.

Les clients peuvent examiner en détail les véhicules en ligne et contacter au besoin leur garagiste avec une fonction de messagerie instantanée. Comment se comportent les clients ? Demandent-ils des précisions ou achètent-ils sans contacter le garagiste ?
Oui, nos clients peuvent, au besoin, obtenir des conseils professionnels dans le showroom virtuel à tout moment via cette fonction. À cet effet, nous avons mis en place une équipe de service clientèle spécialisée qui encadre nos clients dans toute la Suisse de manière centralisée. Les clients apprécient ce service qui leur permet de bénéficier rapidement et facilement d’informations détaillées sur le véhicule. Il y a naturellement aussi des utilisateurs qui savent exactement ce qu’ils veulent et qui achètent des véhicules en un clic sans parler au moindre vendeur ou agent du service clientèle. Les garages continuent toutefois de jouer un rôle central dans la prise en charge directe et personnelle des clients lors de la remise du véhicule chez le concessionnaire, en cas de livraison à domicile, puis pour l’après-vente.

Vous avez indiqué qu’Amag livre la voiture commandée ­directement au domicile du client après l’achat en ligne s’il le souhaite. Les acheteurs veulent-ils encore faire des courses d’essai ?
Les courses d’essai restent un aspect central de l’activité automobile, surtout en cas d’achat en ligne d’un véhicule d’occasion. C’est pourquoi les clients potentiels peuvent en réserver une numériquement pendant la vente en ligne chez Amag. Ils ont beaucoup recours à cette offre avant qu’une vente ne soit conclue. Les clients s’attendent aussi à ce que les concessionnaires leur proposent une livraison à domicile. Ils y ont souvent recours chez nous. En outre, en cas d’achat d’occasions en ligne chez Amag, le client a le droit de nous restituer le véhicule dans les sept jours. Nous avons adopté cette offre pendant la phase de développement pour que les clients prêts à débourser plusieurs milliers de francs puissent profiter d’une course d’essai de sept jours. Nous pouvons ainsi abaisser la « barrière à l’achat en ligne.»

Lisez l'interview complète dans le numéro d'octobre 2020 d'AUTOINSIDE.
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Commentaires