Faiblesse du marché de l’occasion

24 octobre 2019 agvs-upsa.ch - Fin septembre 2009, on a enregistré le septième trimestre d'affilée avec des changements de mains en recul par rapport aux trimestres comparables de l’année précédente. Au total, 630 226 occasions ont changé de propriétaire depuis le début de l’année, soit 13 022 véhicules (-2.0 %) de moins qu’une année auparavant et même 20 009 véhicules (-3.1 %) de moins qu’en 2017. Ceci a été annoncé par Eurotax.

Dans le top 10 des marques, seuls les groupes BMW, Mercedes-Benz et Škoda ont pu se soustraire à cette tendance négative. Depuis toujours, le marché est dominé par les occasions de Volkswagen (84 075 voitures de tourisme, -1.9 %), même si l’avance du groupe sur ses concurrents BMW (51 726 voitures de tourisme, +2.6 %), Audi (47 347 voitures de tourisme, -1.1 %) et Mercedes-Benz (44 800 voitures de tourisme, +0.9 %) s’amenuise. La vente d’occasions jusqu’à la fin septembre a été décevante pour les concessionnaires des marques Opel (33 309 voitures de tourisme, -8.8 %) et Renault (28 506 voitures de tourisme, -8.9 %). Les chiffres de vente des Ford d’occasion (27 378 voitures de tourisme, -2.0 %) ont également subi un recul. Quoi qu’il en soit, la firme de Cologne a réussi à évincer de la septième place du classement des marques (voir tableau, page 2) le concurrent français Peugeot (26 804 voitures de tourisme, -7.0 %). La neuvième place est désormais occupée par Škoda, la filiale tchèque du groupe Volkswagen (23 988 voitures de tourisme, +5.7 %) aux dépens de Fiat (22 658 voitures de tourisme, 
-2.2 %).
 

Restez informé et abonnez-vous à la newsletter AGVS !
S'abonner maintenant


 

«Contre toute attente, le marché des voitures d’occasion affaibli depuis 2018 offre à nouveau des opportunités», précise Robert Madas, Director Insights & Analysis ALPS d’Eurotax. «La chute des ventes de véhicules diesel neufs, la demande croissante en voitures essence et la disponibilité certes supérieure mais encore relativement limitée de voitures de tourisme d’occasion à entraînement alternatif augmentent en moyenne les valeurs résiduelles et réduisent les durées d'immobilisation dans tous les segments de véhicules et catégories d’entraînement. Cela pousse d’une part à la hausse le chiffre d’affaires moyen par véhicule mais exige aussi d’autre part une valorisation dynamique du parc automobile mis en vente».

Toujours un bas niveau pour les jours de mise en vente moyens
Du fait de la situation actuelle du marché, les revendeurs d’occasions doivent prendre en compte activement le dynamisme de la demande et tarifaire hétérogène des régions. Trouver un prix optimal décide aussi de la période escomptée pour la vente d’une voiture d’occasion. La stabilité, voire la légère baisse des jours de mise en vente depuis quelque temps, pour les occasions de 2 à 4 ans montre que beaucoup de revendeurs font bien les choses dans ce domaine. À la fin septembre, ils ont diminué de 3.4 % par rapport à la fin septembre pour atteindre 64 jours.

Au cours des neuf premiers mois de 2019, les véhicules traditionnellement très demandés sont les micro-voitures (55 jours, -8.2 %) et les petites voitures (55 jours, -0.9 %). Les SUV et véhicules tout-terrain (61 jours, -3.2 %), les monospaces et les minivans (62 jours, -7.3 %) et les véhicules de la classe moyenne inférieure (63 jours, -5.1 %) ont également trouvé rapidement un nouveau propriétaire. La vente de voitures de tourisme d’occasion dans la classe tarifaire supérieure ou dans les segments d’intérêts spéciaux a demandé plus de patience: la différence est encore imperceptible pour les véhicules de la classe moyenne (68 jours, -4.4 %) mais elle dépasse nettement la moyenne pour la classe moyenne supérieure (81 jours, -3.7 %), les cabriolets et roadsters (81 jours, -7.1 %) et les coupés (82 jours, -4.4 %). Comme auparavant, ce sont de loin les véhicules d’occasion de luxe qui doivent attendre le plus longtemps pour trouver un nouveau propriétaire (100 jours, +3.2 %).
 

Marques du Top 10 sur le marché des véhicules d’occasion (CH + FL)

Période de recensement: janvier à septembre 2019 (classement de 2018 entre parenthèses)

Véhicules d'occasion +/- % Part de marché
Volkswagen (1) -1.9% 13,3%
BMW (2) 2.6% 8,2%
Audi (3) -1.1% 7,5%
Mercedes-Benz (4) 0.9% 7,1%
Opel (5) -8.8% 5,3%
Renault (6) -8.9% 4,5%
Ford (8) -2.0% 4,3%
Peugeot (7) -7.0% 4,3%
Škoda (-) 5.7% 3,8%
Fiat (9) -2.2% 3,6%
Total Ø -2,1% 62,0%

 

 
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Commentaires