«L’union fait la force»

20 avril 2020 upsa-agvs.ch – La décision du Conseil fédéral a déçu Urs Wernli, président central de l’UPSA. Il entrevoit toutefois une première lueur d’espoir dans la charge de travail des ateliers qui augmente légèrement à l’heure actuelle.
 

abi. Êtes-vous déçu de la fermeture des showrooms vraisemblablement jusqu’au 11 mai? Ou êtes-vous surtout ravi qu’une date qui permet aux garagistes de se préparer ait été annoncée?
Urs Wernli: Je suis très déçu. L’inégalité de traitement dans le commerce de détail est incompréhensible et est dénuée de toute logique. L’UPSA avait déjà présenté précocement au Conseil fédéral un concept fiable visant à rétablir la vente de voitures et de véhicules utilitaires sans risque pour la santé. Il est aussi possible d’éviter de manière simple tout contact dans les installations de lavage qui ne sont pas en libre-service.

Comprenez-vous que le Conseil fédéral se soit prononcé en faveur d’un assouplissement progressif au lieu d’ordonner une levée complète des mesures comme certains le lui avaient enjoint?
Oui, nous privilégions en principe l’assouplissement progressif des mesures liées au Covid-19. Nous estimons, par exemple, que l’interdiction de rassemblements de plus de cinq personnes jusqu’au mois de juin est une décision judicieuse. 

D’après vous, quel est le ressenti des membres de l’UPSA dans la situation actuelle? L’incertitude prédomine-t-elle ou vos membres sont-ils confiants?
Les garagistes savent que la santé de leurs clients et de leurs collaborateurs est prioritaire. C’est pourquoi ils mettent en œuvre de manière systématique les mesures de distanciation et d’hygiène. Ils s’inquiètent naturellement de plus en plus au sujet de leur viabilité économique. L’ampleur de la crise n’est pas encore perceptible. Le fait qu’en ce moment, la charge de travail des ateliers augmente à nouveau légèrement constitue une première lueur d’espoir.

Avez-vous déjà eu des retours sur la manière dont la saison des changements de pneus a démarré en dépit du coronavirus?
Oui, nous avons reçu des messages de plus en plus positifs en la matière ces derniers jours. Les clients prennent de plus en plus de rendez-vous pour le changement de pneus. Nombre de nos membres ont à leur tour abordé activement leurs clients concernant les changements de pneus et les ont informés que l’atelier est ouvert. 

Regardons vers l’avenir: quelles traces la pandémie de coronavirus laissera-t-elle dans la branche automobile?
Cela dépendra beaucoup de la durée de cette situation extraordinaire. Plus elle perdurera, plus les garages seront touchés dans leur substance économique. Nous nous attendons seulement à une certaine normalisation dans le courant du second semestre, compte tenu notamment des restrictions actuelles frappant la production automobile, en particulier celle de véhicules électriques.
 
Votre message personnel aux garagistes?
Je tiens à remercier tous les membres de l’UPSA, les fournisseurs, les associations partenaires et surtout les comités des sections ainsi que tous les titulaires de mandats et les collaborateurs de l’UPSA pour leur fantastique dévouement. L’union fait la force et c’est tous ensemble que nous sortirons de cette crise!
 

 



Vous trouverez ici les informations les plus importantes sur Corona.

  


 

Restez informé et abonnez-vous à la newsletter UPSA !
S'abonner maintenant


 

Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Commentaires