«Nous mettons tout juste les pleins gaz vers le numérique»

28 février 2019 agvs-upsa.ch – Pierre-Alain Regali gère depuis novembre la plus grande plate-forme suisse de vente de véhicules neufs et d’occasion. Ce pionnier du numérique avait déjà ouvert la voie pour la branche du voyage, en tant que vice-président DACH d’ebookers. Ancien joueur de hockey de 53 ans qui a dirigé le Genève-Servette Hockey Club, il a pris les commandes d’Autoscout24 pour consolider la position de leader du site et l’enrichir de nouveaux produits. Il se confie dans une ­interview, après tout juste 100 jours dans sa nouvelle fonction.
 

 



sco. Monsieur Regali, quand le Salon de l’auto battra son plein à Genève, cela fera 100 jours que vous aurez pris les rênes d’Autoscout24. Quelle importance revêt ce salon pour Autoscout24 ?
Pierre-Alain Regali : Pour nous comme pour toute la branche, le Salon de l’auto est un événement incontournable. C’est le lieu de tous les échanges, où l’on peut élaborer des projets communs, avec des perspectives de se renforcer dans le monde numérique grâce à des rencontres enrichissantes.

Et pour vous à titre personnel ?
Pour les amoureux de l’automobile, le salon de Genève est toujours fascinant. L’exposition des nouveaux modèles est à elle seule un véritable enchantement. Mais c’est aussi un excellent indicateur pour observer la rapidité avec laquelle les technologies conventionnelles fusionnent avec le numérique. 

Vous avez été présenté en novembre comme celui qui veut « atteindre des objectifs de croissance ambitieux ». Quels sont précisément vos objectifs ?
La branche automobile traverse un profond bouleversement, que chacun constate au quotidien. Je suis cependant certain que nous avons tous les atouts en main avec nos partenaires pour aborder les marchés de demain avec des offres attrayantes. Le numérique nous offre d’innombrables opportunités. Pour Autoscout24, il y a deux priorités : nous voulons d’une part accompagner du mieux possible nos distributeurs et faciliter la vente des véhicules neufs et d’occasion. Nous mettons toujours plus d’outils numériques à la disposition de nos utilisateurs, pour leur donner un aperçu rapide des offres en cours, définir le prix optimal ou gérer numériquement les contacts avec la clientèle. D’autre part, nous devons bien entendu répondre parfaitement aux attentes des utilisateurs. Là encore, nous avançons à grands pas : avec une offre d’assurance qui vient précisément d’être revue de A à Z, nous donnons un signal clair en faveur des véritables atouts d’Autoscout24 pour les utilisateurs, avec une transparence sans failles. En quelques clics, l’utilisateur pourra comparer les différentes formules. C’est une avancée importante pour associer vente de véhicules et aspects liés au financement.


Autoscout24 est le maître incontesté des plates-formes de véhicules neufs et d’occasion. Reste-t-il un potentiel à exploiter ?
Le potentiel est énorme. Je suis convaincu d’une chose : avec nos partenaires, nous venons juste de mettre les pleins gaz vers l’avenir numérique. L’évolution des besoins des utilisateurs, les nouvelles technologies, les bouleversements numériques chez les constructeurs vont entièrement redéfinir dans les prochaines années la manière d’acheter et d’utiliser un véhicule. Sur la base d’une collaboration de longue date et de confiance avec les distributeurs, nous voulons développer des produits et des prestations compétitifs. Il s’agit d’une part de nouveaux modèles commerciaux qui répondent aux besoins croissants des clients pour le numérique, et d’autre part d’outils qui simplifient le processus de vente en ligne pour les concessionnaires.

L’interview complète de Pierre-Alain Regali a paru dans l’édition 03/19 d’AUTOINSIDE.
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Commentaires