Twike et BMW i3 l’emporte sur Tesla S

27 décembre 2018 upsa-agvs.ch – On ne s’y attendait pas : la favorite Tesla Model S s’est retrouvée derrière la concurrence lors de l’Eco Grand Prix 2018 en Allemagne, une course de voitures électriques de 24 heures.


srh. Les Tesla Model S, modèle favori des deux tiers de la communauté des voitures électriques, se situaient dans le peloton de tête pendant les premières heures de course sur le circuit du Motorsport Arena Oschersleben, dominé par le puissant groupe de Tesla Model S équipé de batteries jusqu’à 90 kW. Cependant, alors que la première course d’endurance au monde pour voitures électriques se poursuivait, le groupe n’a cessé de prendre du retard. La nuit, la seule femme vainqueur du Rallye Dakar, Jutta Kleinschmidt, s’est hissée à la troisième place avec sa BMW i3 pour ensuite retomber dans le classement au cours de la matinée. Elle s’est toutefois imposée devant la première Tesla Model S.

L’équipe du véhicule vainqueur, une Tesla Roadster qui a perduré, a fourni le meilleur résultat de 495 tours de circuit effectués, suivie par une Hyundai Kona (486 tours) et une Renault ZOE (470 tours). Sur les dix Model S de départ, la meilleure équipe a terminé à la 10e place, et ce sans même disposer de la batterie la plus puissante, mais en conduisant un modèle de 85 kW. Elle s’est classée derrière un Twike et la BMW i3 de Jutta Kleinschmidts.

L’Eco Grand Prix s’est donné pour mission de démontrer que les voitures électriques peuvent être rechargées partout où il y a de l’électricité, même sans disposer de borne de recharge spéciale. La limitation de vitesse de chargement aux prises triphasées a pour but de démontrer que tous les véhicules électriques, y compris les véhicules Tesla, sont capables de rouler en dehors d’un réseau d’infrastructure de recharge. Les véhicules Tesla de départ ont dû renoncer à l’avantage que représente un chargement rapide de Superchargeurs jusqu’à 118 kW.

Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie