Une fusion gigantesque approuvée par les actionnaires

5 janvier 2021 upsa-agvs.ch – La voie est libre pour Stellantis, qui est désormais l’un des plus grands groupes automobiles du monde. Les actionnaires de FCA et PSA ont approuvé la fusion de ce gigantesque groupe à une quasi-unanimité.

artikel_stellantis_920x510.jpgSource: PSA/FCA

pd/jas. Les actionnaires du constructeur automobile français PSA, qui compte notamment les marques Peugeot, Citroën, DS Automobile et Opel sous la direction de Carlos Tavares, ont accepté la fusion proposée pour former l’un des plus grands groupes automobiles du monde. Une fusion également acceptée par les actionnaires de Fiat-Chrysler Automobiles (FCA), qui propose notamment les marques Abarth, Alfa Romeo, Chrysler, Dodge, Fiat, Jeep, Lancia ou encore Maserati. Les actionnaires ont ainsi donné leur feu vert à cette fusion à une majorité écrasante lors de leurs assemblées générales extraordinaires qui se sont tenues le 4 janvier 2021.

Le nouveau groupe baptisé Stellantis sera ainsi le quatrième groupe automobile du monde, précédé uniquement de Volkswagen, Toyota et Renault-Nissan. Avant la crise du coronavirus, PSA et FCA vendaient au total 8,7 millions de véhicules, générant un chiffre d’affaires de près de CHF 185 milliards après conversion. «Stellantis sera l’un des plus importants constructeurs automobiles du monde», a déclaré John Elkann, président du conseil d’administration de FCA. Et Carlos Tavares, président du groupe PSA, d’ajouter: «Nous sommes prêts pour cette fusion.»

Après cette approbation des actionnaires et la réception des autorisations définitives des autorités, FCA et PSA partent du principe qu’ils pourront célébrer leur alliance le 16 janvier 2021 déjà. Le négoce des actions ordinaires de Stellantis pourra ainsi commencer lundi 18 janvier 2021 aux bourses de Milan et de Paris ainsi que mardi 19 janvier 2021 à la bourse américaine à New York.
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Commentaires