Voici comment protéger l’environnement et la santé

Élimination des pneus usagés

Voici comment protéger l’environnement et la santé

6 mai 2021 agvs-upsa.ch – L’élimination dans les règles de l’art de pneus usagés et de la saleté issue d’installations de lavage de roues fait partie intégrante de l’activité des garagistes et des revendeurs de pneus. Voici ce à quoi il faut faire attention. 

20210506_altreifen_artikelbild.jpg
Source: Istock

cst. Les vieux pneus appartiennent à la catégorie des « autres déchets soumis à contrôle », selon l’ordonnance sur les mouvements de déchets (OMoD). Les pneus sont composés de caoutchouc synthétique ou naturel ainsi que de suie, de silice, d’acier et de tissu. Ils contiennent aussi des plastifiants et des adjuvants, tels que l’oxyde de zinc et le soufre. Ces adjuvants et les résidus de poussière de freinage déposés sur les pneus constituent un risque considérable pour la santé et l’environnement en cas de stockage ou d’élimination inadéquate. Pour éliminer correctement leurs pneus, les garagistes et les revendeurs de pneus doivent s’adresser à des entreprises agréées de gestion des déchets. L’UPSA conseille à ses membres de faire appel aux entreprises figurant dans le tableau.

Outre les pneus, il faut aussi se débarrasser proprement de la saleté issue des installations de lavage de roues. Markus Peter, responsable Technique et environnement à l’UPSA, explique comment procéder.
 
Monsieur Peter, comment les garagistes doivent-ils s’y prendre pour éliminer correctement leurs déchets et les eaux usées provenant d’installations de lavage de roues?
Markus Peter:
Différentes méthodes de nettoyage sont utilisées en fonction du type d’installation de lavage de roues. Ce sont ces méthodes qui déterminent le procédé d’élimination correct. Si le nettoyage s’effectue à l’eau et avec des granulats, mais sans ajouter de produits de nettoyage, l’installation peut être raccordée à la canalisation des eaux usées par l’intermédiaire d’un collecteur de boue adapté. Si nécessaire, les granulats doivent être éliminés dans la catégorie des déchets. Si des produits de nettoyage sont employés, l’eau doit circuler en circuit fermé ou être acheminée dans la canalisation en passant par un collecteur de boue, un séparateur d’huile, un empilement de bassins et un système de prétraitement d’eaux usées comme dans une installation de floculation ou une bioinstallation. Dans le cas de produits de nettoyage acides ou alcalins, il faut éventuellement les neutraliser et éliminer les métaux lourds. Les résidus provenant de collecteurs de boue ou de séparateurs d’huile être les déchets spéciaux et éliminés en tant que tels.

Pourquoi importe-t-il de traiter correctement les eaux usées provenant d’installations de lavage de roues?
Parce que de la poussière de freinage incrustée et des particules d’usure de freinage passent dans les eaux usées dans le cadre du processus de nettoyage et qu’elle est susceptible de contenir des substances dangereuses pour l’environnement et toxiques pour la santé humaine. Lors de l’utilisation de produits de nettoyage, ces substances se dissolvent dans les eaux usées. Il faut donc prétraiter celles-ci avant qu’elles n’aboutissent dans la canalisation.

Que conseille l’UPSA en la matière?
En cas de questions détaillées concernant les prescriptions locales, je conseille aux garagistes de contacter le service de l’environnement de leur canton ou de leur commune, surtout pendant la phase de conception d’une installation de lavage de roues. Les garagistes qui souhaitent utiliser une telle installation devraient recourir à des granulats et à des produits de nettoyage homologués.
 
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

7 + 12 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Commentaires