Chiffres et éléments clés de la branche automobile

Un coup d’œil sur les statistiques montre l’importance considérable qu’a la branche automobile en Suisse. Vous trouverez ici les principaux chiffres et éléments concernant les thèmes de l’automobile et de la route.

On compte en Suisse 540 voitures de tourisme pour 1000 habitants (1970 : 224, 1990 : 447), ce qui correspond à un parc de 4,6 millions de voitures de tourisme (2018). Le nombre total de véhicules motorisés (y compris véhicules utilitaires légers et lourds, véhicules agricoles, etc.) s’élève à environ 6,1 millions.

Les Suisses se déplacent beaucoup. En 2018, ils ont effectué 102 milliards de personnes-kilomètres. En 2000, ils n’en effectuaient encore que 79 milliards. Le trafic de marchandises a lui aussi augmenté, passant de 13,6 milliards de tonnes-kilomètres en 2000 à 17,1 milliards de tonnes kilomètres l’an dernier.

Cela a naturellement des répercussions sur les embouteillages. Si les Suisses passaient, en 2005, 10 975 heures dans les embouteillages sur les routes nationales, on comptabilisait déjà 27 300 heures d’embouteillage l’an dernier. En moyenne, les Suisses mettent 90 minutes par jour pour parcourir 37 km (et 82 minutes sans compter le temps d’attente et de changement de moyen de transport).

Il est intéressant de savoir qu’en Suisse, un emploi sur huit dépend directement ou indirectement de l’automobile. Et que les 224 135 collaborateurs de la branche automobile suisse génèrent chaque année des gains de 94,6 milliards de francs.
 


Faits concernant la branche automobile et l'industrie

  • La branche automobile suisse compte 5200 garages, dont environ 4000 sont organisés dans l’UPSA, avec environ 39'000 collaborateurs.
  • En Suisse, un emploi sur huit dépend directement ou indirectement de l’automobile.
  • En Suisse, la route est le premier mode de transport. Les Suisses parcourent chaque année au total 102 milliards de kilomètres sur la route.
  • En 2016, neuf travailleurs sur dix étaient des pendulaires en Suisse. Ils effectuaient 14,8 km par trajet en 30 minutes environ.
  • En Suisse, 65 % des trajets quotidiens sont effectués en voiture et 24 % en transports publics. Les 11 % restants correspondent à la mobilité douce et à des trajets parcourus à pied ou à vélo (électrique).
  • Le transport routier de marchandises a augmenté de 151 % entre 1980 et 2017 pour s’établir à 17,2 milliards de tonnes-kilomètres. Le transport ferroviaire de marchandises a augmenté de 30 % pendant la même période pour s’établir à 10,1 milliards.

vers le haut