Ce spécialiste de la robotique pense aussi aux garagistes

Ancien mécatronicien d’automobiles

Ce spécialiste de la robotique pense aussi aux garagistes

26 janvier 2022 agvs-upsa.ch – Axa enregistre entre 300'000 et 400'000 déclarations de sinistres sur des véhicules à moteur par an. Pour réduire le temps de traitement et les charges administratives, Roger Heiz mise avec son équipe sur l’automatisation des processus, et son expérience professionnelle dans l’atelier d’un garage lui est vraiment utile à ce niveau. 

20220127_heiz_artikelbild.jpg
Sa fascination pour les voitures reste intacte: Roger Heiz continue à s’occuper seul de la réparation de son véhicule. Photos: médias de l’UPSA

mig. Pendant son apprentissage de mécatronicien d’automobiles, Roger Heiz notait la durée des travaux de service et de réparation sur la fiche de commande. Aujourd’hui, le papier a disparu de son quotidien professionnel chez Axa Assurance. En tant que responsable de l’équipe Robotics au sein du service Assurance dommages, c’est lui qui convoque à la réunion du matin.  On y parle de qui est responsable de quel processus numérique pour la journée et des procédures pouvant désormais être automatisées.  

Si le garagiste n’est pas directement impliqué dans ces processus, il se rend néanmoins compte des changements, par exemple lorsque les factures de réparation sont payées plus rapidement. «Notre système automatisé aide le collaborateur, qui n’a ainsi plus besoin de cliquer à chaque étape du traitement», explique R. Heiz. Ce soutien se traduit par des chiffres parlants: alors que 30 clics étaient nécessaires auparavant, trois suffisent à présent. La confirmation de paiement est envoyée automatiquement, par exemple. «Tous ces facteurs débouchent sur des procédures plus courtes et plus efficaces.» Le robot ne remplace pas le collaborateur, mais il le soutient dans son travail. La déclaration de sinistre constitue un autre exemple: les collaborateurs lancent le système, qui détermine ensuite la franchise avant de procéder à l’enregistrement du cas puis à l’envoi de l’accusé de réception.  

Tout petit déjà, Roger Heiz adorait les voitures. «Impossible pour moi de ne pas avoir une voiture sur laquelle travailler», affirme le responsable de 32 ans, qui répare lui-même sa VW Golf Cabriolet. Pendant son apprentissage déjà, il suivait de près les progrès de la branche automobile, qui n’ont jamais cessé de le captiver. Les premières aides au stationnement l’ont fasciné, tout comme l’arrivée sur le marché des voitures électriques. «Ces nouvelles possibilités technologiques sont fantastiques», affirme R. Heiz, qui ne limite pas son observation à l’automobile.

Il s’est de tout temps intéressé à l’informatique et a appris à programmer en regardant des tutoriels sur YouTube. Son parcours professionnel et ses centres d’intérêt l’ont conduit chez Axa, où il a d’abord travaillé dans le service des dommages aux véhicules à moteur avant de rejoindre l’équipe de projets Robotics il y a quatre ans. «J’ai pu dès le début mettre à profit mes connaissances techniques de mécatronicien d’automobiles et améliorer mes connaissances de programmation et d’analyse des processus.» 

Les garagistes, quant à eux, ont déjà adapté leurs processus de travail au progrès numérique depuis un certain temps pour pouvoir faire face aux charges administratives de manière encore plus rapide et efficace en cas de sinistre. Ainsi, ils sont en mesure d’établir en peu de temps pour les clients et les assureurs comme Axa une documentation numérique sur l’état du véhicule, qui comprend aussi un calcul. Plus les photos du sinistre sont parlantes, plus l’évaluation du cas, le traitement du sinistre et le paiement iront vite. 

Quand R. Heiz repense à l’époque où il travaillait dans un garage, il revoit non seulement la carte de commande, mais aussi le fax qu’il utilisait pour les commandes de pièces. «Je recommande d’être courageux et de remettre en question les processus analogiques existants», affirme-t-il. Bien des garagistes qui portent encore un regard critique sur ce changement à l’heure actuelle seront surpris des avantages des processus numériques. 
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

6 + 13 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Commentaires