Des marges faibles comme elles ne l’ont pas été depuis longtemps

17 avril 2019 upsa-agvs.ch – Les marges des groupes automobiles ont atteint leur plus bas niveau depuis 2009 à cause du conflit commercial qui oppose les États-Unis à la Chine, des droits de douane plus élevés et des problèmes liés à la nouvelle procédure WLTP de contrôle des gaz d’échappement.

pd. Les bénéfices des grands constructeurs automobiles du monde ont chuté l’année dernière, comme l’a affirmé mardi le cabinet de conseil Ernst & Young Bien que le chiffre d’affaires cumulé des 16 premiers constructeurs automobiles ait progressé de 2,5 % pour atteindre 1600 milliards d’euros, notamment grâce au boom des SUV, les ventes ont baissé de 0,9 %, une première depuis 2009. Le bénéfice d’exploitation des entreprises dans leur ensemble a reculé de 9 %. Six entreprises ont vu leur bénéfice augmenter, dix ont indiqué des pertes, poursuit l’article.

Les marges étaient de 5 % au quatrième trimestre, soit leur plus bas niveau depuis 2009. Sur l’année complète, la marge est passée de 6,4 à 5,7 % de 2017 à 2018.

Les constructeurs automobiles ont tout de même maintenu leurs investissements en R&D. Volkswagen caracolent en tête avec 12,1 milliards d’euros et Toyota avec 8,2 milliards d’euros. En proportion du chiffre d’affaires, c’est BMW qui a consenti l’effort de R&D le plus important avec une part de 5,5 %, devançant ainsi General Motors (5,3 %) et Volkswagen (5,1 %). 
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Commentaires