« J’aimerais acquérir de l’expérience et je suis à la recherche de défis »

24 août 2018 metiersauto.ch – 21 jeunes hommes et une jeune femme : les candidats de l’UPSA aux SwissSkills sont des experts de leur profession, mécatronicien(ne) d’automobiles. Dans de courtes vidéos (« vidéo du fan »), les ambassadeurs des métiers de l’automobile dévoilent pourquoi ils trouvent leur métier sympa et les championnats professionnels importants.

tki. Avec 135 métiers, 75 championnats suisses et un concours à Bernexpo à Berne, les SwissSkills sont réputés être les championnats professionnels nationaux les plus grands au monde. « Au départ, il n’y a que les meilleurs », promet Jann Billeter, le présentateur sportif de la SRF, dans une vidéo du fan publiée récemment par les SwissSkills.

Sur le site Internet de l’organisateur, on trouve non seulement des informations sur le profil du métier des 22 mécatronicien(ne)s d’automobiles CFC qui s’affronteront pour l’UPSA, mais aussi de courts portraits des ambassadeurs des métiers de l’automobile. L’UPSA se réjouit de la démonstration de performances qui sera réalisée par la relève de la branche.

Les responsables se sont notamment décidés, au vu du niveau exceptionnel lors des épreuves éliminatoires, d’envoyer non pas 20, mais 22 candidat(e)s aux SwissSkills.
 
Metiersauto.ch a mené l’enquête
Metiersauto.ch, le site Internet pour les jeunes intéressés par un apprentissage, les personnes en formation, les parents et les entreprises formatrices, ne s’est pas privé de prendre le pouls de ses candidats et de sa candidate avant les grandes joutes du 12 au 16 septembre. « J’aimerais acquérir de l’expérience et je suis à la recherche de défis », affirme par exemple Kevin Mucha de Rupperswil (AG).
 
SwissSkills présente la vidéo du fan du candidat Kevin Mucha, qui se lance dans la course au titre de Champion suisse des mécatronicien(ne)s d’automobiles pour son entreprise formatrice, la police cantonale d’Argovie.

 
Sina Bolognesi, d’Unterlangenegg (BE), veut également profiter de l’opportunité de prouver ses compétences pratiques et spécialisées. Elle dévoile à metiersauto.ch pourquoi la formation initiale de mécatronicienne d’automobiles CFC est variée. « Allier le neuf et l’ancien dans un métier orienté vers les innovations du futur m’attire beaucoup », affirme la professionnelle de la branche, formée au centre logistique de l’armée à Thoune.
 
Découvrez sur metiersauto.ch quelles sont les motivations des 20 autres candidats aux SwissSkills pour leur quotidien professionnel et les championnats suisses imminents.
 
Encouragements bienvenus !
Procurez-vous un billet gratuit pour les SwissSkills qui ont lieu du 12 au 16 septembre à Bernexpo en cliquant sur ce lien. Il suffit d’entrer le code de promotion BV7367 et vous pourrez faire partie des 150 000 visiteurs qui vivront la compétition nationale en direct.
 
Voici les participants aux SwissSkills 2018 pour le métier de mécatronicien(ne) d’automobiles CFCSven Arnold (Zurich), Reto Blank (Nuglar SO), Sina Bolognesi (Unterlangenegg BE), Jeremy Brugger (Autigny FR), Benjamin Luca Goerler (Frutigen BE), Mirco Haller (Lausen BL), Jonas Herzog (Hottwil AG), Aaron Hess (Oeschenbach BE), Marco Kölbener (Urnäsch AR), Florent Lacilla (Cottens FR), Joël Leirer (Stein AR), Luca Lüthi (Ringgenberg BE), Eric Meier (Watt ZH), Kevin Mucha (Rupperswil AG), Samuel Oberson (Neyruz FR), Silas Reist (Sumiswald BE), Steve Rolle (Farvagny FR), Damian Schmid (Nesslau SG), Luca Schnell (Röschenz BL), Thery Schopfer (Montricher VD), Lars Stalder (Niedergösgen SO), Augustin Uldry (Pont-la-Ville FR).


Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie