Les systèmes d’assistance rendent la conduite automobile plus sûre et les accidents plus onéreux

21 décembre 2018 upsa-agvs.ch – Le nombre d’accidents baisse grâce à de nouveaux systèmes d’assistance. Pourtant, les impacts et les collisions se révèlent plus coûteux, justement à cause des nouvelles technologies. Les effets sur les primes d’assurances restent encore à déterminer.

abi. Les automobilistes pourront-ils s’attendre à des primes d’assurance plus basses à l’avenir ? Les assureurs ne sont pas unanimes. Les « appréciations différentes concernant la gestion future des sinistres » en sont la cause, affirme Daniel Meier, responsable des assurances de mobilité chez Axa, dans le Tages-Anzeiger. Le journal avait pris le pouls de plusieurs assureurs le 21 décembre.

Les représentants de la branche déclarent tous que le nombre d’accidents, surtout les accidents graves qui s’accompagnent de blessés, ne cessera de diminuer à l’avenir grâce à l’utilisation accrue de systèmes d’assistance à la conduite. D’après une étude du service d’analyse des accidents d’Axa, les voitures équipées de systèmes de freinage d’urgence provoquent entre 30 et 69 % d’accident en moins. « Cette évolution conduira à moyen terme à des primes inférieures en responsabilité civile », déclare M. Meier.

Les coûts par sinistre augmentent toutefois fortement dans le même temps car les pièces de rechange automobile de plus en plus souvent munies d’électronique et de capteurs se renchérissent de plus en plus, comme l’écrit le Tages-Anzeiger. D’après des chiffres publiés par Zurich Suisse, le remplacement d’un pare-brise neuf doté de capteurs coûte en moyenne 700 francs de plus que celui d’un modèle ordinaire. Pour un pare-chocs, la différence est de 1800 francs en moyenne entre la version avec capteurs et celle sans capteurs.

Deux tendances opposées sont donc à l’œuvre : un nombre d’accidents en baisse mais des coûts plus élevés par sinistre. Reste à savoir quelle tendance marquera le plus fortement l’évolution des coûts des sinistres sur la durée.
En 2017, les propriétaires suisses de voitures ont dépensé 5,999 milliards de francs en primes d’assurance. D’après l’article de journal, ce chiffre devrait baisser cette année : des experts de la branche envisagent des volumes de primes en recul dans l’assurance automobile après une hausse de 0,2 % l’an dernier.
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie