Du « garage CEA du mois » au « check-point CEA du mois »



24 janvier 2018 checkenergieauto.ch – Le CheckEnergieAuto (CEA) n’a que cinq ans, mais déjà un gros succès derrière lui. Un succès qui se chiffre : la prestation de l’UPSA a permis aux automobilistes suisses d’économiser près de 42 000 tonnes de CO2 et 28 millions de francs. Les garagistes de l’UPSA qui le proposent ont pu, notamment grâce à des partenaires de coopération renommés, se positionner comme des interlocuteurs soucieux de l’environnement, du développement durable, de la relation avec la clientèle et d’une vision à long terme. Le CEA s’enrichit à présent de quelques nouveautés.

 
tki. « Plus de cinq ans se sont écoulés depuis le lancement du CEA, cinq ans pendant lesquels la prestation, qui vise à augmenter l’efficience énergétique des véhicules et à renforcer les liens avec la clientèle, s’est développée non seulement du point de vue de son contenu, mais aussi de son ampleur », expose Markus Peter, responsable Technique et Environnement à l’UPSA. 2016 a été une année record, avec près de 12 000 checks effectués : la campagne nationale lancée avec notre ambassadeur Dario Cologna n’y a pas été pour rien. 2017 n’a pas tout à fait permis d’atteindre les mêmes chiffres. « Mais cela a été une bonne année quand même, puisque 7700 checks ont été effectués », déclare Markus Peter, satisfait. Tandis que l’on a renoncé à des moyens de communication supplémentaires pendant les onze premiers mois de l’année, la campagne d’hiver 2017/2018 qui durera jusqu’en avril et met en scène le champion de ski de fond Dario Cologna, qui a le vent en poupe en ce moment, redonne du tonus au CEA. 
 

Coopération, présence, fidélisation
Autre évolution positive à relever : l’augmentation des entretiens avec les clients après le CEA. Markus Peter : « Ce dialogue informatif permet au garagiste de montrer son expertise en matière de mobilité et d’optimisation des émissions de CO2 et de se positionner en tant que personne de confiance pour renforcer la relation à long terme avec le client. » Notons qu’un entretien a été mené à l’issue de 90 % des checks réalisés en 2017. « Les actions très prometteuses de ces prochains mois, sous la forme de campagnes publicitaires et de coopérations avec AXA, l’Association suisse des propriétaires de parcs de véhicules (SFFV) ou encore la Quality Alliance Eco-Drive (QAED) nous donnent de bonnes raisons d’être optimistes », explique un Markus Peter confiant. N’oublions pas que la prestation, qui vise à augmenter l’efficience énergétique des véhicules circulant dans notre pays, a un partenaire de poids : l’Office fédéral de l’énergie, avec son programme SuisseÉnergie. 

Tandis que diverses mesures battent déjà leur plein, comme des ateliers, des participations à des manifestations des Cités de l’énergie ou encore les formations des nouveaux prestataires du CEA, plusieurs nouveautés sont également au programme. Tout d’abord, un ancrage régional plus fort est visé en cherchant des partenariats avec des Cités de l’énergie supplémentaires.

Autres innovations dans le pipeline du CEA
Après l’atelier fructueux qui a réuni à la mi-décembre les gestionnaires de flottes (voir AUTOINSIDE 2), les résultats sont actuellement évalués et examinés du point de vue leur mise en œuvre. « En outre, nous plaçons un nouvel accent avec le check-point ‹ Réparation des vitres ›, car réparer un pare-brise plutôt que de le remplacer permet d’économiser de l’énergie et des ressources », explique le spécialiste. Cet aspect sera pris en compte probablement dès le deuxième trimestre dans le certificat CEA.

Pour fournir aux garagistes un argumentaire avec des informations de fond, des faits et des particularités concernant les divers éléments du CEA, nous donnerons dorénavant régulièrement dans ces lignes, ainsi que sur le site web www.checkenergieauto.ch, des informations sur le « check-point CEA du mois ». Ces nouveaux comptes rendus remplaceront les articles sur le garagiste CEA du mois et le nouveau garage CEA du mois, mais ils continueront tout de même à faire la part belle aux partenaires actifs du CEA et à leurs expériences quotidiennes. « Ce changement de paradigme signifie également que nous limiterons désormais à une évaluation mensuelle le contrôle jusqu’ici bimensuel des checks réalisés », souligne Markus Peter.

Prix récompensant la qualité pour les prestataires de mobilité actifs
Le but du développement entrepris du point de vue de son contenu est que le CEA ne soit plus simplement perçu comme une prestation supplémentaire séparée, mais davantage comme un « plus » au niveau du service, fourni par des garagistes soucieux de l’environnement. « Avec l’introduction prévue à moyen terme d’un prix récompensant la qualité, nous entendons mettre en lumière l’engagement de toutes les entreprises de l’UPSA qui se soucient particulièrement de développement durable, d’efficience et d’innovation. » 

Le CEA en chiffres
Depuis le premier CEA, et avec quelque 34 000 checks effectués à ce jour, les économies suivantes ont pu être réalisées :
• près de 42 000 tonnes de CO2
• environ 18 millions de litres de carburant
• près de 28 millions de francs
• environ 568 TJ d’énergie (calcul : 8,76 kWh par litre d’essence)
Plus d’informations sur : www.checkenergieauto.ch
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie