« Si nous voulons nous développer, nous devons changer de site »

2 août 2018 upsa-agvs.ch – Sébastien Moix lançait en 2016 un salon régional contemplatif avec 20 organisateurs. En seulement deux ans, ce salon régional est devenu le Swiss Automotive Show, réunissant plus de 100 exposants et plus de 5000 visiteurs. La manifestation monstre montera sur scène à Niederbipp les 31 août et 1er septembre. Sébastien Moix, l’organisateur, s’exprime sur les défis, les potentiels et les limites de la croissance du salon.
 
sco. Monsieur Moix, que ferez-vous le 1er septembre à 18 h 00 ?
Sébastien Moix, directeur marketing de SAG : Le salon sera ouvert jusqu’à 17 h 00 pour les visiteurs. À 18 h 00, je serai très probablement déjà en train de tout démonter. Le samedi soir et le dimanche, nous démonterons autant de stands que possible pour que notre logistique puisse reprendre possession des lieux le lundi matin.
 
Quel est le principal défi pour vous en tant qu’organisateur du Swiss Automotive Show ?
Le nombre de défis est assurément le principal défi. En tant qu’organisateur d’un tel événement clients, il faut penser à beaucoup de choses : planification, communication interne et externe, activités de vente, animations, restauration, logistique, transport, conditions de stationnement, etc. Par chance, je peux compter sur une merveilleuse équipe de projet.
 
En 2016, le SAS était une exposition régionale de 20 exposants. En 2017, il devient une manifestation nationale de 70 exposants et cette année, ce sont plus de 100 exposants qui présenteront leurs produits et services. Quelles sont les limites du Swiss Automotive Show ?
Cette année, 108 exposants seront présents à Niederbipp. C’est énorme. Nous cherchions à attirer entre 20 et 25 exposants de plus que l’an passé. Nous avons largement dépassé cet objectif. Nous avons même dû refuser la venue de quelques fournisseurs. Je suis particulièrement ravi que presque tous les fournisseurs présents il y a un an soient de nouveau au rendez-vous. Cela montre que nos fournisseurs apprécient beaucoup la manifestation. Sur le site de Niederbipp, il est clair que nous avons atteint la limite. Si nous voulons nous développer, nous devons trouver un nouveau site.
 
Combien de visiteurs attendez-vous au centre logistique de SAG les 31 août et 1er septembre ?
Nous attendons entre 5000 et 6000 visiteurs. Nous avons organisé 30 trajets en autocar de toutes les régions du pays, de Coire à Genève, de Schaffhouse à Lugano.
 
Pourriez-vous nous en dire plus sur la restauration ? Combien de menus seront préparés ? Combien de bouteilles de vin, de bière et de boissons sans alcool seront disponibles ?
Nous prévoyons 6000 à 7000 menus. En plus de nos clients, nous devons aussi permette à nos collaborateurs et à nos fournisseurs de se restaurer. Concernant les boissons, la consommation dépend fortement de la température. Pour cela, nous pouvons nous fier à la longue expérience et aux grandes compétences de notre partenaire de restauration Wälchli Feste AG d’Aarwangen.
 
De nombreux salons traditionnels, pas seulement dans l’automobile, souffrent de la fuite des exposants et des visiteurs. Le Swiss Automotive Show est un événement encore très récent. Que faites-vous pour attirer plus de visiteurs chaque année ?
Après chaque édition, nous devons nous remettre en question et analyser précisément ce qui a bien fonctionné et ce qui a laissé à désirer. Nous devons tenir compte des divers besoins et attentes de nos clients et visiteurs, et étoffer et améliorer l’offre en conséquence.
 
Justement, qu’est-ce qui s’est particulièrement bien passé en 2017 et qu’est-ce qui a posé problème ?
L’an dernier, j’ai pu parler à de nombreux visiteurs sur place et ainsi glaner de bons retours. Nous avons également reçu de précieuses remarques et suggestions des collaborateurs de notre service extérieur et de nos chefs de succursale. Nous avons constaté que les visiteurs apprécient surtout la diversité du salon et le contact direct avec nos fournisseurs. C’est pourquoi nous avons tout mis en œuvre pour attirer des exposants supplémentaires, afin que tous les domaines soient bien représentés.



 
L’année dernière, même vos concurrents vous ont honoré de leur présence. Des concurrents sont-ils à nouveau inscrits cette année ?
Le Swiss Automotive Show est et reste un salon interne des marques SAG Derendinger, Matik et Technomag. Nous n’avons pas l’ambition de transformer le SAS en salon spécialisé. Nous avons donc rejeté les demandes de participation de quelques concurrents.
 
Où en sera le SAS en 2023 ? Existera-t-il encore ?
Dans les pays voisins, nous constatons que les salons internes sont très appréciés depuis des années. Si nous enrichissons continuellement le Swiss Automotive Show avec de nouvelles attractions et activités, je suis convaincu que le SAS existera encore en 2023.
 
Où voyez-vous encore du potentiel pour le salon ?
Je vois d’abord du potentiel chez les exposants. Sur certains groupes de produits, nous pouvons certainement encore augmenter le nombre de fournisseurs pour proposer aux visiteurs une sélection encore plus vaste. Je vois aussi un potentiel de développement avec les exposés techniques. Par rapport à l’an passé, nous avons doublé notre offre dans ce domaine.
 
Combien d’employés de SAG travailleront pendant ces deux jours de salon ? Et combien d’externes ?
Pendant ces deux jours de salon, environ 210 collaborateurs de SAG seront sur le pied de guerre. Ce sont près de 80 collaborateurs du service extérieur et 70 chefs de hub et de succursale qui accueilleront et prendront en charge les clients. Environ 30 collaborateurs du Category Management soutiendront nos fournisseurs. 25 collaborateurs du marketing et de l’administration s’occuperont de l’accueil des clients et de l’espace de divertissement réservé aux enfants. Nos cinq responsables de la logistique réaliseront des visites de notre entrepôt national avec grand professionnalisme. Nous attendons en outre 270 collaborateurs de nos fournisseurs et 20 collaborateurs de notre partenaire de restauration, soit près de 500 personnes au total.
 
Combien coûte cette exposition à SAG ?
L’organisation de ce salon interne est onéreuse. Heureusement, nous pouvons compter sur les ressources existantes et sur la participation généreuse de nos fournisseurs. Sur le plan des coûts, le SAS est pour ainsi dire aussi cher que notre participation au Salon de l’auto de Genève.
 
Pour conclure, la question cruciale : le SAS remplacera-t-il un jour la halle 7 de Genève pour le groupe SAG ?
Non. Aucun salon interne ne peut remplacer le Salon de l’auto. Pour nous, le Swiss Automotive Show complète parfaitement le Salon de l’auto. Début mars à Genève, nos marques Derendinger, Matik et Technomag peuvent renseigner les clients sur leurs activités printanières et estivales. Au SAS, nos fournisseurs peuvent présenter directement aux collaborateurs des ateliers leurs gammes de produits et leurs compétences, et nos entreprises peuvent communiquer activement sur leurs offres automnales et hivernales.
 
Programme SAS 2018

Vendredi 31 août :
11:00 : Début de l’exposition
11:30 – 20 : Visites guidées dans l’entrepôt national
11:00–20 :00: Service de repas chauds
14:30 : 1re vente aux enchères
18:00–18:45 : Séance d’autographes avec Tom Lüthi
19:00 : 2e vente aux enchères
21:00 : Fin de la manifestation

Exposés techniques au « TechForum », vendredi 31 août :
13:00 : Diagnostic avec PassThru
13:40 : Calibration des systèmes d’assistance à la conduite
15:40 : Nouvelles technologies d’éclairage
16:20 : Nouvelles générations d’huiles moteur
17:00 : Diagnostic avec PassThru
17:40 : Calibration des systèmes d’assistance à la conduite
18:20 : Nouvelles technologies d’éclairage
19:00 : Nouvelles générations d’huiles moteur

Samedi, 1re septembre :
9:00 : Début de l’exposition
10:00–16:00 : Visites guidées dans l’entrepôt national
11:00–16:00 : Service de repas chauds
14.30 Uhr: 3e vente aux enchères
17:00 : Fin de la manifestation

Exposés techniques au « TechForum », samedi, 1re septembre :
10:30 : Diagnostic avec PassThru
11:10 : Calibration des systèmes d’assistance à la conduite
11:50 : Nouvelles technologies d’éclairage
12:30 : Nouvelles générations d’huiles moteur
13:10 : Diagnostic avec PassThru
13:50 : Calibration des systèmes d’assistance à la conduite
15:40 : Nouvelles technologies d’éclairage
16:20 : Nouvelles générations d’huiles moteur
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie