Les routes – Des artères de l’économie suisse

Le secteur de l’automobile suisse occupe également une place importante dans l’économie, avec plus de 15‘000 entreprises et environ 84‘100 employés. La branche automobile à elle seule compte 5200 entreprises.

bedeutung_der_mobilitaet_920px.jpg

Le transport est le moteur de notre économie. Il est le garant de la mobilité des marchandises et des personnes. Pour que les travailleurs et les marchandises, mais aussi les consommateurs soient au bon endroit au bon moment, il faut que la circulation routière, ferroviaire et fluviale fonctionne parfaitement. C’est une condition essentielle pour la fabrication et la vente de produits et services – et pour la (sur)vie des PME de l’industrie, de l’artisanat, du tourisme, de la branche automobile, etc. Même si l’on entend parfois le contraire, le bénéfice global de la circulation dépasse de plusieurs milliards de francs son coût total.
 
La conseillère fédérale Doris Leuthard a souligné en 2013 l’importance du rôle de la branche automobile dans ce contexte, à l’occasion de la «Journée des garagistes suisses» au Stade de Suisse de Berne: «La branche automobile occupe une place de premier plan dans la mobilité, autant en tant que branche, avec ses collaborateurs de haut niveau, que dans le contexte de la politique de transport.»